Mon parcours

Du pot au bonsaï et du bonsaï au pot…

La Poterie

J’ai découvert le monde de la poterie il y a bien longtemps, au milieu des années soixante dix, dans le cadre de mes activités professionnelles en Seine et Marne. Je travaillais alors comme éducateur dans un établissement social. Un potier (1) a été embauché pour monter un atelier de poterie dans l’établissement et je me suis rapidement intéressé à ce qu’il faisait. J’ai ainsi appris à modeler, monter un pot en colombins, en plaques puis les rudiments du tournage. Lorsqu’il a quitté l’établissement j’ai animé l’atelier qu’il avait créé jusqu'à mon départ pour la Bretagne en 1980. Par la suite et durant 30 ans je n’ai plus eu l’occasion de faire de la poterie.

Le Bonsaï

En 1998, j’ai acheté un orme dans un supermarché. Il était dans une boite, et l’on ne voyait que son profil au travers d’une ouverture sur le devant du carton. Il fallait, à partir de ce moment que j’assure sa survie et je me suis rapidement documenté en achetant tous les livres que je trouvais sur le sujet. Cela a été le début de ma passion pour l’art du Bonsaï et cet arbre est toujours dans ma collection. Par la suite je suis allé voir une exposition à Trévarez puis au congrès de la Fédération Française de Bonsaï à Royan, plusieurs fois à l’exposition de Maulévrier, j’ai visité des pépinières spécialisées etc. Dans mon jardin les arbres se sont multipliés. En 2005 j’ai créé un club (Auprès de mon arbre, club de bonsaï des Pays de Vilaine). Le premier adhérent du club, Julien, vivait à l’époque à Saint Jean La Poterie (56350). Il s’est intéressé à la céramique et a pris des cours à l’association « Terre de Potiantes ». En 2011, l’année de ma retraite Julien m’a proposé de l’accompagner à Ancenis pour acheter de la Terre chez Como Céramique. Dans la boutique il y avait un tour en présentation et je l’ai acheté ainsi que du grès noir. Trois mois plus tard je me suis acheté un four. La poterie faisait à nouveau irruption dans ma vie… Aujourd’hui Julien (2) et moi (3) sommes potiers professionnels spécialisés dans les pots à bonsaï et l’art floral.

(1)    Daniel Culis, qui s'est installé par la suite dans la Drôme et qui nous a quitté cette année.

(2)    « Terrajade »

(3)    « Poterie du Clos Cousin »

La Poterie du Clos Cousin © 2022